Poésie

Affichage de 1–9 sur 13 résultats

Voir tout
Filtres:
  • La perte

    La perte.
    Il faut perdre les mots pour peut-être espérer gagner ou échouer dans la quête
    quotidienne du bonheur longtemps recherché en vain. 
    Hermann Yao
    KOUASSI perd les mots des mots de la langue de Molière (…) .

    En vérité la poésie d’Hermann marque toute son africanité
    au détour d’image, de musique mais aussi de sursignification. Dans ce recueil
    de poèmes, il dénonce tam-tam en main, les maux qui minent l’Afrique, le
    désespoir qui s’empare des cœurs, la ruine des valeurs de base comme
    reconnaissance.

    1.500 CFA Ajouter au panier
  • Parole citée

    Et la rosée
    inspira dix-sept plumes

    Qui eurent la fraicheur matinale non pas dans
    des brumes

    Mais sous des
    lumières rutilantes

    Pour égayer
    les yeux et les cœurs assoiffés de lignes limantes

    Ils leur demandèrent de boire le fruit de cette
    rosée

    2.500 CFA Ajouter au panier
  • Odalisques

    Quoi qu’il en soit, ces poèmes me parlent en tant que négation de
    l’anecdotique ambiant érigé en loi morale jusqu’au sommets les moins soupçonnables.

    Extraits de la
    préface de Camille Adébah Amouro

     Voici la
    génération Antée à laquelle mère Gaia prophétise immortalité, sur terre, et pas 
    seulement. Dans
    les airs aussi. Ce ne sont que des tigrons. Mais, nom d’une mère, dans leurs
    griffes, il y a une mer..

     

    extrait de la postface de Constantin Amoussou

    3.000 CFA Ajouter au panier
  • L’Os du silence

    Une
    poésie du silence. Des mots sourds-muets qu’on égrène, tels des grains de maïs
    à la bonne saison. L’écrivain prouve, ici, dans cet ensemble, qu’il est poète
    avant d’être romancier et nouvelliste

    3.000 CFA Ajouter au panier
  • Eclats de vers

    Hey baudelaire

    Au cœur des fleurs du mâle,

    J’ai pu effleurer

     Les sens
    parfumés de la mienne

     

         

    5.000 CFA Ajouter au panier
  • Les mots d’amour

    L’ouvrage est centré sur un vécu quotidien
    et la vraisemblance d’un réel cri d’amour. Elle amène très adroitement, au fil
    des pages, le lecteur à voir la blessure et la souffrance des adolescents qui
    découvrent le grand Amour qui leur échappera tout aussi banalement. La réalité
    que décrit Barbara n’appartient qu’au genre humain. Tout le monde, tôt ou tard,
    en fait les frais. L’auteur livre aux lecteurs sans faux-fuyants, ni dissimulation
    d’aucune sorte, ce que ressentent les jeunes amoureux. A cet âge, on est jaloux
    de ses sentiments que l’on dissimule dans son jardin secret. Barbara Akplogan
    termine son ouvrage. Les mots d’Amour, par une mise en garde à la jeunesse insouciante.
    Elle persiste et signe : Le sida existe, il faut savoir l’éviter par un
    comportement responsable.


    3.500 CFA Ajouter au panier
  • Comme un funambule

    J’ai
    tout laissé au vent

    Craignant
    attachement

    J’ai
    tout abandonné au temps

    Craignant
    firmament

    Aujourd’hui,
    je repeints ces mots

    Les
    écumes les rendent vagues pour que le monde les voies

    Et
    si à tort, art, j’ai mal usé de toi

    Il
    me sera donné éternité pour t’écrire

    Car
    mon devoir sera d’écrire l’art

    De
    le souffler dans le saxophone si Manu

    par
    son art et son rire m’ouvrent les cieux...

    Myrtille
    Akofa HAHO est gestionnaire-comptable de formation.

    Auteure
    de plusieurs œuvres dont Odyssée accomplie en 2014, Escalades en 2016, elle
    est aussi coauteure d’anthologies et d’autres ouvrages collectifs..

     

    3.000 CFA Ajouter au panier
  • Art-Mots-Nid Coup d’éclat !

    Lecteur auditeur, ne ferme pas les yeux
    avec lesquels du viens d’écouter Harmonie. Repars au lac, comme si tu lisais et
    vivais Lamartine que te suggère la première de couverture, et va au-delà d’une
    lecture jouissance du premier degré. Tu verras que tu dois vivre... et vivre,
    c’est s’appliquer, pour reprendre les mots d’Ese Baoulé à propos de la poésie
    dans Poésie africaine, magie de la langue, à « la respiration profonde de
    la nature humaine ».

    Lire Harmonie, c’est se lire, se dire, Se
    dire, c’est se découvrir via la lyre. Se dire, c’est slamer... slamer... c’est
    vivre en harmonie avec son âme. Vis harmonieusement donc !

    Très jeune diplômée d’un Master en
    Comptabilité, Contrôle et Audit, Harmonie Dodé BYLL CATARYA prit parallèlement
    à la gestion, le chemin de l’art depuis bientôt trois (03) ans. Emportée par le
    slam juste après sa nomination en tant que championne du « Bénin Slam 2013 »,
    elle est présente sur des scènes nationales et internationales : Auditrice
    Interne et spécialiste en méthodologie de recherche, Harmonie est aussi
    militante dans des ONG et promotrice du Festival International du Slam
    Théâtralisé (FIST).

    3.500 CFA Ajouter au panier
  • Dessins de silences

    Un jour tu décides de faire parler l'Autre, l'homme du miroir, qui n'est qu'une façon d'aborder le grand silence qui te dévore jusqu'au premier bruit de délivrance: le poème! Et zut, voilà que tu as écrit un poème, presque par inadvertance, par impudeur sans doute, mais toujours dans la douce peine de créer du corps, d'ordonner- quelle prétention!-de la transe,

    2.000 CFA Ajouter au panier
Démarrer discussion
Besoin d'aide?
Salut😍
En quoi pouvons nous vous aider?