Littérature Africaine

Affichage de 1–9 sur 83 résultats

Voir tout
Filtres:
  • La perte

    La perte.
    Il faut perdre les mots pour peut-être espérer gagner ou échouer dans la quête
    quotidienne du bonheur longtemps recherché en vain. 
    Hermann Yao
    KOUASSI perd les mots des mots de la langue de Molière (…) .

    En vérité la poésie d’Hermann marque toute son africanité
    au détour d’image, de musique mais aussi de sursignification. Dans ce recueil
    de poèmes, il dénonce tam-tam en main, les maux qui minent l’Afrique, le
    désespoir qui s’empare des cœurs, la ruine des valeurs de base comme
    reconnaissance.

    1.500 CFA Ajouter au panier
  • Parole citée

    Et la rosée
    inspira dix-sept plumes

    Qui eurent la fraicheur matinale non pas dans
    des brumes

    Mais sous des
    lumières rutilantes

    Pour égayer
    les yeux et les cœurs assoiffés de lignes limantes

    Ils leur demandèrent de boire le fruit de cette
    rosée

    2.500 CFA Ajouter au panier
  • La perle du Sahara

    Fièrement, Wangaharo
    s’approcha de sa femme et lui proposa :

    -Bori,
    permets-moi de faire de toi la princesse la plus heureuse de ce monde. Je
    t’offre cinq caisses remplies d’or et quatre cent cinquante tête de vaches
    comme moussouforey.

    Celle-ci
    répondit calmement :

    -Mon cher
    frère, Bori mérite plus. Elle ne saurait être échangée contre ces biens
    périssables, mais elle exige une démarche digne qui rappelle celle de la
    vénération d’une déesse

                       Le prince Wangaho s’éprend
    éperdument de sa sœur. Celle-ci accepte la demande en mariage, mais impose à
    son frère des conditions qu’elle sait irréalisables. C’est la consternation générale.
    Que se passe-t-il finalement ? Ce ‘’crime’’ restera-t-il impuni ? Un savoureux
    roman qui plonge ses racines dans les veillés ancestrales où la parole est tout
    un art, une véritable motte d’argile que le conteur mouille pétrit pour lui
    conférer la forme voulue.

    4.000 CFA Ajouter au panier
  • Le cri des feuilles qui meurent

    L’histoire se passe en Guinée. Elle commence en novembre 1970. Mais sait-on vraiment quand commence une histoire ? D’abord, il y a Sali. Adolescente de quinze ans amoureuse de Mounirou, mais qui doit partir loin de lui car elle a attrapé la lèpre. Elle suit un rébouleux qui fait d’elle son esclave en échange de potions inutiles. Et puis il y a le camarade Emile. Métis cultivé et zélé serviteur de la révolution. Nul nom n’est plus craint ni plus haï que le sien... Ensuite, il y a Fotédi, autre métis, et attardé mental, lui qui croit avoir tué Allah, et qui ressemble étrangement au camarade Emile, le redoutable séide du régime...

    Il y a Gassimou, un truand qui veut tirer avantage de cette ressemblance en se servant du débile comme d’un passeport pour des amitiés lucratives...

    Il y a Ramatoulaye, une homosexuelle que sa mère voudrait marier à un commerçant amateur de pucelles...

    Il y a l’enfant de Sali, la lépreuse, car la nature qui est parfois bonne, lui a donné un beau bébé...

    Il y a des voleurs d’enfants, des charlatans et des gendarmes...

    Il y a un chien famélique, des mercenaires portugais, et tant d’autres personnages qui croient leurs destins...

    Il y a cette cour aux mendiants, véritable Cour des Miracles de notre époque, qui cache un terrible secret.

    4.500 CFA Ajouter au panier
  • On peut aussi pleurer de joie

    Les hommes vous draguent dès qu’ils constatent que vous êtes libres, sans un mari à vos côtés. Certains même font fi de votre situation matrimoniale, vous mettent la pression et finissent toujours par atteindre leur but. Mais alors, ils prennent leur envol pour d’autres horizons. Irma comprenait enfin et avait décidé de se construire une bonne conscience.

    3.000 CFA Ajouter au panier
  • Comment devenir un(e) apprenant(e) étoile

    Autant que les Mathématiques, la SVT, les PCT, etc, le succès est une science qui fonctionne suivant des règles précises, claires et pratiques. on l’intègre comme une manière de penser et de se comporter. il n’est ni un chemin, ni un chemin de
    roses.
    Nous sommes tous et à priori des sujets de succès.

    Comme en témoignent, du reste, de nombreux
    exemples cités dans l’ouvrage. Un motivation forte pour coller à l’objectif
    visé et à ne jamais perdre de vue sous aucun prétexte, de la méthode et de la
    rigueur pour franchir les différents pallier qui nous conduisent vers les
    sommets, un mental de gagneur qui donne raison à William James :
    « Tout ce que l’esprit de l’homme peut concevoir et croire, l’esprit de
    l’homme peut le réaliser »... Cela s’apprend !

     Le succès c’est quoi ? Le succès, pourquoi ? Le succès, comment ?
    Voilà les préoccupations majeures, de tous ceux et de toutes celles qui
    brûlent d’envie de devenir des apprenants étoilés, auxquelles ce livre apporte
    de réponses.

    3.500 CFA Ajouter au panier
  • Comme un funambule

    J’ai
    tout laissé au vent

    Craignant
    attachement

    J’ai
    tout abandonné au temps

    Craignant
    firmament

    Aujourd’hui,
    je repeints ces mots

    Les
    écumes les rendent vagues pour que le monde les voies

    Et
    si à tort, art, j’ai mal usé de toi

    Il
    me sera donné éternité pour t’écrire

    Car
    mon devoir sera d’écrire l’art

    De
    le souffler dans le saxophone si Manu

    par
    son art et son rire m’ouvrent les cieux...

    Myrtille
    Akofa HAHO est gestionnaire-comptable de formation.

    Auteure
    de plusieurs œuvres dont Odyssée accomplie en 2014, Escalades en 2016, elle
    est aussi coauteure d’anthologies et d’autres ouvrages collectifs..

     

    3.000 CFA Ajouter au panier
  • Babingo : au nom des acculturés

    Pointe-Noire, 1950, Makouta était un
    indigène évolué fier de communiquer dans sa concession exclusivement dans la
    langue française, avec Madeleine Mamatouka, son épouse, Alex, son unique
    garçon, et les autres enfants de la famille Makouta ne voulait, à aucun prix,
    que les membres de sa famille révèlent un accent bantou, en s’exprimant dans la
    langue de la Métropole. Et quiconque s’aventurait à parler le kituba avec les
    domestiques de la maison familiale était passible d’une sévère réprimande.

    L’intransigeance paternelle était bien
    entendu en contraste avec l’ambiance dans le quartier et au long de la route
    menant à l’école. Et c’est tout naturellement que Tessa, voisine dans le
    quartier, parvint à convaincre l’adolescent Alex Babingo de l’absurdité de la
    consigne de Makouta.

    Alex Babingo était alors bien loin de
    s’imaginer que braver l’interdit paternel n’était que le début d’un itinéraire
    qui devait, de l’autre bout du monde, le ramener aux racines même de sa culture
    et de ses traditions.

    Babingo, au nom des acculturés est un
    vibrant plaidoyer pour l’instauration des langues nationales dans le système
    scolaire des pays africains de l’espace francophone.

    Moussibabou Mazou est docteur en économie
    du développement, ancien vice-directeur général du Bureau international de
    l’Union postale universelle.

    Président du Forum pour la recherche et le
    développement des services postaux en Afrique (FRDPA).

    5.000 CFA Ajouter au panier
  • Art-Mots-Nid Coup d’éclat !

    Lecteur auditeur, ne ferme pas les yeux
    avec lesquels du viens d’écouter Harmonie. Repars au lac, comme si tu lisais et
    vivais Lamartine que te suggère la première de couverture, et va au-delà d’une
    lecture jouissance du premier degré. Tu verras que tu dois vivre... et vivre,
    c’est s’appliquer, pour reprendre les mots d’Ese Baoulé à propos de la poésie
    dans Poésie africaine, magie de la langue, à « la respiration profonde de
    la nature humaine ».

    Lire Harmonie, c’est se lire, se dire, Se
    dire, c’est se découvrir via la lyre. Se dire, c’est slamer... slamer... c’est
    vivre en harmonie avec son âme. Vis harmonieusement donc !

    Très jeune diplômée d’un Master en
    Comptabilité, Contrôle et Audit, Harmonie Dodé BYLL CATARYA prit parallèlement
    à la gestion, le chemin de l’art depuis bientôt trois (03) ans. Emportée par le
    slam juste après sa nomination en tant que championne du « Bénin Slam 2013 »,
    elle est présente sur des scènes nationales et internationales : Auditrice
    Interne et spécialiste en méthodologie de recherche, Harmonie est aussi
    militante dans des ONG et promotrice du Festival International du Slam
    Théâtralisé (FIST).

    3.500 CFA Ajouter au panier
Démarrer discussion
Besoin d'aide?
Salut😍
En quoi pouvons nous vous aider?